CREDIT SIMPLE

Tout sur le rachat de crédit en simplicité

Who's Online

Nous avons 55 invités en ligne
Exposition sur les muses et les cornemuses médiévales Musée de la Haute-Auvergne, du 27 juin au 31 octobre 2008 Imprimer
Écrit par Administrator   
Mardi, 10 Juin 2008 07:12
Des Muses aux cornemuses médiévales
Musée de la Haute-Auvergne, du 27 juin au 31 octobre 2008
Ancien palais épiscopal, 1, place d’Armes, 15100 Saint-Flour
Tél : 04 71 60 61 34 ; 04 71 60 22 32 http://tinyurl.com/42cydk

Le musée de la Haute-Auvergne, l’association pour l’Etude de la
musique et des techniques dans l’art médiéval (Apemutam) et le
festival des Hautes-Terres se sont associés pour créer un événement
autour de la musique médiévale.

L’exposition

Elle présente les travaux de l’Apemutam sur les muses et les
cornemuses médiévales et s’attachera à montrer l'évolution
organologique à travers une cinquantaine d’instruments reconstitués,
exposés en regard de leur source iconographique. Cette recherche a
débuté avec la découverte d’instruments à Charavines-Colletières
(Isère), sur le site immergé sous le lac de Paladru.

Le site de Charavines-Colletière, un fragment de muse et sa
reconstitution Les muses, constituées d’un ou deux tuyaux parallèles
équipés d'anches simples, ont été dotées de modifications destinées à
améliorer le confort de jeu et la diffusion du son. Dès le XIe siècle,
une rondelle, appelée pirouette, permet de régler la profondeur des
anches dans la bouche du musicien. Des pavillons réalisés avec une
corne rapportée ou excavés à l'extrémité du tuyau (pavillon intégré)
permettent de diffuser largement le son et d'augmenter la puissance
sonore. Ces muses sont appelées musacorne, mais aussi pipe, terme
d’origine française qui avait une dénomination instrumentale avant
l'arrivée du tabac. La musacorne de Pouzauges (Vendée) subsiste à
travers la caremera landaise.

Lire la suite, avec une belle et abondante iconographie :
http://tinyurl.com/486ed7

-------------------------------
un document vu dans une lettre sur la musicologie
salut.

--
Jean GOUJON,
Mise à jour le Lundi, 24 Novembre 2008 22:05